• +237 697 208 082
  • nadine.ndjomo@gmail.com
  • Yaoundé - Cameroun

D’après le président de la République Paul Biya, trois nouvelles universités verront bientôt  le jour.

Par Nadine Ndjomo

Alors que l’annonce de la création de trois nouvelles universités au Cameroun, par le président de la République Paul Biya, dans son discours du 31 décembre dernier à la nation, suscite des commentaires  au sein du milieu universitaire et pas seulement, les spéculations vont bon train. En ce qui concerne notamment, les différents sites où pourront être construites ces universités, la ville de la région du Sud qui pourrait recevoir cette institution universitaire et les probables dates de création, de ces futurs universités d’Etat.

Car en 46 ans, huit universités ont été créées au Cameroun. Si on prend en compte, la première université du Cameroun, créée en 1962 et la dernière, qui existe depuis 2008. Avec la réforme universitaire de 1993, instituant la création de six universités d’Etat, l’université de Yaoundé I nait. Elle a hérité de la plupart des installations de l’ancienne université, à Ngoa-ekellé. Yaoundé II voit le jour. Yaoundé I et Yaoundé II, sont nées de la scission de l’université de Yaoundé. Les universités de Douala, Ngaoundéré, Dschang, Buéa, voient le jour à la suite de la réforme de 1993. Quant à l’université de Bamenda, elle a été créée par décret présidentiel, le 14 décembre 2010. Et celle de Maroua, qui est la dernière université  créée au Cameroun, est vieille de 14 ans. Le décret présidentiel portant création de cette université, date du 9 août 2008.

En créant trois universités de plus au Cameroun, toutes les régions seront pourvues. Et passeront de huit à 11 universités au Cameroun. Soit deux à Yaoundé (Centre), une à Douala (Littoral), une à Dschang, une à Buéa (Sud-Ouest), une autre à Bamenda (Nord-Ouest), une à Ngaoundéré (Adamaoua), une à Maroua (Extrême-Nord), une nouvelle à Garoua (Nord), une à Bertoua (Est). Seul un décret présidentiel viendra fixer le lieu où sera construite l’université dans la région du Sud. Texte hautement attendu par les populations de la région d’origine du Chef de l’Etat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *