• +237 697 208 082
  • nadine.ndjomo@gmail.com
  • Yaoundé - Cameroun

Carine Tambat : les résultats au test du QI d’un surdoué sont situés entre 125 et 130

Chercheur en psychologie du développement.

Propos recueillis par Nadine Ndjomo

Qu’est-ce que la psychologie du développement ?

La psychologie du développement est une branche de la psychologie qui se propose de décrire et d’expliquer les différentes transformations que subit un individu de la conception jusqu’à la mort. Cette discipline embrasse tous les aspects du développement psychologique (aspects cognitifs, langagiers, affectifs et sociaux) et tous les âges du développement humain, du développement prénatal à la mort. Donc parler de tout ce qui touche l’individu fait partie de notre quotidien, notamment celui de l’enfant. L’école est un lieu de socialisation qui est le prolongement logique des pratiques acquises au sein de la famille  grâce à l’éducation de base. A 2 ans  l’enfant a-t-il vraiment déjà assimilé quelque chose au sein de sa famille ? Difficile de répondre par l’affirmative. Voilà pourquoi il est recommandé d’envoyer l’enfant à l’école dès l’âge requis c’est-à-dire 4 ans. Mais c’est vrai n’oublions pas les surdoués car chez nos enfants le processus d’évolution n’est pas le même.

Comment reconnaître un élève surdoué ?

Un enfant surdoué : c’est en 1946 que Julian de Ajuriaguerra pour la première fois emploie le terme « surdoué » pour désigner une catégorie d’enfants qu’il caractérise comme possédant des aptitudes supérieures qui dépassent nettement la moyenne des capacités des enfants de son âge. L’enfant surdoué est souvent perçu comme un être supérieurement intelligent promis à de brillantes études. L’enfant surdoué étonne par sa manière atypique d’être au monde et demande une attention toute particulière. Car, selon Arielle Adda une psychologue, «  l’enfant surdoué fonctionne différemment, il comprend plus vite, possède un champ d’action intellectuel plus large et son esprit va englober plus de notions en même temps ». Bref, il est plus éveillé que les enfants de son âge.

y-a-t-il des critères qui peuvent mettre la puce à l’oreille ?

Les caractéristiques des enfants surdoués sont nombreuses. Reconnaître chez son enfant certains de ces signes (il n’est pas nécessaire qu’ils soient tous présents) pourra faire suspecter une précocité, mais seul un test de QI : test d’intelligence appelé WISC (Wechsler Intelligence Scale for Children / échelle d’intelligence de Wechsler pour enfants et adolescents) mesurant la compréhension verbale, la représentation mentale de l’espace, la fluidité de raisonnement et la logique, la vitesse de traitement et la mémoire de travail pratiqué par un praticien formé à ces tests qui saura les comprendre et les interpréter ;  pourra confirmer cette impression : le langage et la compréhension : l’enfant va parler très bien très tôt, il peut aussi parler très tard mais très bien pourvu que la syntaxe soit impeccable et le vocabulaire précis ; la marche : il marche en principe tôt également. Néanmoins certains de ces enfants à haut potentiel préfèrent prendre leur temps ; être logique : ils aiment les échanges ; grande curiosité : ils aiment poser des questions à tout bout de champ ; imagination débordante, apprentissage autonome de la lecture, grand sens  de l’humour, caractère rêveur, etc…  sont là quelques caractéristiques d’un enfant surdoué.

A partir de quel âge ces signes sont perceptibles ?

Les premiers signes de précocité peuvent être observés très tôt, mais c’est généralement à l’entrée à l’école maternelle que le fossé va se creuser avec les autres enfants. Un enfant est considéré comme surdoué à partir d’un résultat entre 125 et 130 au test de QI.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *