Grève des enseignants : près d’un milliard FCfa pour les seigneurs de la craie au Cameroun

7 Mar 2022 | ACTUALITES | 1 commentaire

Ils passent à la caisse pour recevoir les arriérés des frais d’examens de la session 2021.

Par Nadine Ndjomo

996.700.600 FCfa. C’est le montant mis à la disposition des  billetteurs  Camerounais, la semaine du 2 mars 2022, à l’effet de régler l’ardoise des examens de la session 2021, a-t-on appris de l’office du baccalauréat du Cameroun (OBC).

Sont concernés par ce paiement, les enseignants du secondaire, ayant surveillé, corrigé et pris part aux délibérations des examens tels que le probatoire et le baccalauréat.

Satisfaits de ce début de solutions, certains enseignants, adhérents du mouvement : on a trop supporté (OTS), disent leur gratitude à l’OBC. Car, dans le chapelet de revendications égrenées par le mouvement OTS depuis le 18 février 2022, revenait : « le paiement des arriérés des examens. Cette doléance ayant trouvé une solution,  pourra adoucir le cœur des enseignants, pour qu’ils participent à la session des examens 2022.

 D’ailleurs, pour que la session d’examens 2022 soit une réussite, de nouveaux responsables, des antennes régionales de l’OBC, ont été nommés par le conseil de direction. Réunis à Kribi pendant quatre jours, « pour un recyclage », ils auront la charge d’organiser les examens de langue française des enseignements secondaires du second cycle au Cameroun. Toutes les compétences seront transmises à ces promus. Ils auront pour rôle de relayer les activités de l’OBC sur le terrain, pour rendre plus efficace le travail de cet organe.

Tags :

Lire aussi

Examens officiels 2022 : 606 207 candidats attendus au Cameroun

Examens officiels 2022 : 606 207 candidats attendus au Cameroun

C’est le nombre d’aspirants au baccalauréat, Probatoire de l’enseignement général et au GCE Board enregistrés par l’OBC pour cette session. Par Lititia Ngono A l’issue de la réunion d’évaluation de l’organisation des examens officiels qui s’est tenue le 10 mai dernier...

Zadarou Douague : l’éducation est déstabilisée à Tourou

Zadarou Douague : l’éducation est déstabilisée à Tourou

directeur de l'école publique de Hidoua (département du Mayo-Tsanaga, région de l’Extrême-Nord au Cameroun).   Propos recueillis par Abdoulkarim Ce n'est plus un secret, l'éducation est complètement déstabilisée ici à Tourou. L'insécurité est devenue la règle et ça ne...

1 Commentaires

1 Commentaire

  1. Alexis Bindowo

    Merveilleux travail.

    Réponse

Laisser un commentaire