Journalisme de paix : la référence de l’Upac au Cameroun

27 Déc 2021 | CAMPUS | 0 commentaires

Unique en Afrique centrale, cette filière permet aux étudiants de payer le quart de la pension.

Par Nadine Ndjomo

L’université protestante d’Afrique centrale (Upac) fait partie des meilleures institutions universitaires du Cameroun. Située à Yaoundé, cette université confessionnelle offre diverses formations. Et l’une d’elles est particulière et unique en Afrique centrale. Et pour cause, elle permet aux étudiants de payer le quart des frais de scolarité et offre une formation unique.

La filière « journalisme de paix », qui existe depuis 2014 à l’Upac, accueille officiellement 18 d’étudiants. « Mais 11 sont réguliers », apprend-on de certains étudiants. Et sur les 11 étudiants présents, il y a une gabonaise, un congolais et les autres apprenants sont des camerounais. Cette diversité de nationalités est l’une des richesses de ce Master.

Ceci en sus du fait qu’au lieu de verser les 900 000 FCfa qui représentent les frais de scolarité, les étudiants déboursent 250 000 FCfa.  Avec pour condition toutefois : de postuler au concours lancé par l’Upac et d’être admissible. Il convient de préciser que 100 000 FCfa sont imputables sur les 250 000 FCfa. Les 100 000 sont usités pour l’inscription. Le concours concerne les étudiants de moins de 40 ans.

Quant à la formation, elle concerne deux volets : académique et journalistique. Le premier volet met l’accent  sur la promotion de la paix et la sensibilisation aux conflits. Et le deuxième volet a pour objectif de transmettre des connaissances dans le domaine des études sur la paix et le développement. Et les étudiants descendent sur le terrain, pour des cours pratiques.

D’après la hiérarchie de l’Upac, pour l’année académique en cours, l’institution universitaire accueille 1127 étudiants. Toutes filières confondues.

Tags :

Lire aussi

Examens officiels 2022 : 606 207 candidats attendus au Cameroun

Examens officiels 2022 : 606 207 candidats attendus au Cameroun

C’est le nombre d’aspirants au baccalauréat, Probatoire de l’enseignement général et au GCE Board enregistrés par l’OBC pour cette session. Par Lititia Ngono A l’issue de la réunion d’évaluation de l’organisation des examens officiels qui s’est tenue le 10 mai dernier...

Zadarou Douague : l’éducation est déstabilisée à Tourou

Zadarou Douague : l’éducation est déstabilisée à Tourou

directeur de l'école publique de Hidoua (département du Mayo-Tsanaga, région de l’Extrême-Nord au Cameroun).   Propos recueillis par Abdoulkarim Ce n'est plus un secret, l'éducation est complètement déstabilisée ici à Tourou. L'insécurité est devenue la règle et ça ne...

0 Commentaires

0 commentaires

Laisser un commentaire