• +237 697 208 082
  • nadine.ndjomo@gmail.com
  • Yaoundé - Cameroun

Recrutement des instituteurs: Les résultats de la 2ème vague bientôt disponibles

Le jury national vient de tenir ses travaux à Yaoundé, au Cameroun.

Par N.N

Le test de sélection en vue du recrutement de la 2e vague des instituteurs de l’enseignement maternel et primaire session 2020 vient d’avoir lieu. Les résultats seront donc bientôt disponibles. Le jury national mis sur pied par le comité chargé de l’organisation dudit test vient de tenir ses travaux à Yaoundé. C’’était du 29 juin au 07 juillet 2021. Ces travaux,  à huis Clos, ont vu la participation entre autres des représentants des services du Premier ministre, de la Banque mondiale, des administrations en charge de l’éducation au Cameroun, dont le ministère de l’Education de base, (Minedub), celui en charge des Enseignements secondaires (Minesec), celui de la Fonction publique et de la Réforme Administrative (Minfopra) et des syndicats d’enseignants. D’après une source, le rapport de pré validation a été remis ce 7 juillet au Pr Laurent Serge Etoundi Ngoa, Minedub et par ailleurs président du comité sus cité. Ceci  en présence de son collègue de la Fonction publique  et de la Réforme Administrative, Joseph Le, vice président.

En effet, ce test fait suite à l’arrêté conjoint N°1464/MINEDUB/MINFOPRA du 25 janvier 2021 portant ouverture d’un test de sélection pour le recrutement de 3000 instituteurs. Ceci, c’est dans le cadre de la deuxième phase du troisième programme de contractualisation des instituteurs maternel et primaire au profit des écoles primaires publiques du Minedub, au titre de la session 2020. La Banque mondiale, qui est l’unique bailleur de fonds, a financé à hauteur de 26,5 milliards de FCfa ce programme, dont l’objectif, comme l’annonçait Youssouf Adidja Alim, l’ex-ministre de l’Education de base, le 1er août 2014, ce recrutement de près de 9000 instituteurs dans le cadre du renforcement de la qualité de l’éducation de base au Cameroun, fait partie du second programme de contractualisation des instituteurs et concerne uniquement des enseignants recrutés par les associations des parents d’élèves généralement en fonction dans les zones rurales.

Autrement dit, seuls les « maîtres des parents » sont concernés. La Minedub avait annoncé que des collectivités territoriales décentralisées seraient associées au processus de recrutement, compte tenu de leur maitrise des besoins des écoles en milieu rural. Mais depuis que les recrutements sont faits, et que les listes des recrues sont publiées, des remous se font toujours entendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *