• +237 697 208 082
  • nadine.ndjomo@gmail.com
  • Yaoundé - Cameroun

Enseignements secondaires :  plus d’1,5 million de diplômes en souffrance dans les services

Ils se trouvent à la Decc, l’Obc et dans le service du GCE board.

Par Ali

 Le Pr Nalova Lyonga, ministre des Enseignements secondaires a réuni son état-major,  les différents maillons intervenant dans la chaîne d’organisation des examens pour parler « de la conservation, du retrait automatique des diplômes » au Cameroun. La réunion a eu lieu le 13 octobre dernier. Il ressort donc de cet échange, qui a également eu lieu en visioconférence, que plus de 1.524.132 diplômes sont en souffrance dans les différentes directions de ce ministère.

À la Direction des examens et concours et de la certification (Decc), que dirige le Dr Madeleine Shewa, par exemple c’est plus de « 655 008 diplômes qui sont stockés, en attente d’être retirés dans seulement neuf délégations départementales (Ddes). Ce qui équivaut à 35,7% de taux de retrait », a-t-on appris. Et à l’Office du Baccalauréat du Cameroun (OBC), chapeauté par Étienne Roger Minkoulou, 869 124 sont en souffrance et les diplômes du GCE Board, conduit par Dominic Dan Akwo, sont dans la même situation.

Le problème, pense-t-on au Minesec : « c’est la conservation proprement dite, son coût et la responsabilité sociale des personnels affectés à la gestion des archives. » La solution : « trouver des stratégies, fruits d’une concertation, pour que d’une part, les diplômes soient disponibles, qu’ils soient automatiquement retirés par les impétrants et que leur conservation empêche leur détérioration par quelque moyen. » Pour retirer son diplôme à l’OBC, « le principe est de présenter une pièce d’identification en cours de validité », informe-t-on à l’OBC.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *