• +237 697 208 082
  • nadine.ndjomo@gmail.com
  • Yaoundé - Cameroun

Jean Beaulair Ngong : la philosophie est un lieu indiqué pour réfléchir sur les tares sociales 

enseignant de philosophie.

Propos recueillis par N.N

La journée mondiale de la philosophie a été célébrée le 18 novembre dernier. A quoi sert une journée de la « philosophie » au Cameroun ?

Nous avons célébré la journée mondiale de la philosophie sous le thème philosophie et moralité. la réponse est à deux niveaux. D’abord sur le plan institutionnel, il faut respecter les engagements internationaux. Le Cameroun est membre de l’Unesco. L’Unesco reconnait une journée mondiale de la philosophie, tous les pays membres sont appelés à respecter cette journée. Nous avons par exemple en mathématique, ce qui est vrai pour l’ensemble, est vrai pour chaque élément de l’ensemble. Le Cameroun étant un élément de ce grand ensemble monde qui a décidé de célébrer une journée internationale de la philosophie, il doit s’arrimer à cette norme. Par ailleurs, pour des raisons de nécessité, qu’est-ce qu’une journée mondiale de la philosophie ? Ce n’est pas une journée faite simplement pour célébrer une matière ou une discipline qui a court dans nos établissements scolaires et universitaires. Nous sommes en train de parler du plus haut degré de réflexion de l’homme. L’homme entendu comme sujet pensant. Alors, journée mondiale de la philosophie, c’est la journée mondiale de la réflexion, et dans cette réflexion-là, chaque pays s’approprie la journée et amène son peuple à réagir sur un élément qui semble soit faire problème ou qu’on peut promouvoir. Un phénomène que l’on veut stopper dans une nation. Par exemple chez nous on a choisi philosophie et moralité. Si je dois redire cela en d’autres termes, c’est réfléchissons sur la moralité. Effectivement, la moralité bat de l’aile dans notre pays à tous les niveaux. N’entendons-nous pas tous les jours les cas d’immoralité, corruption, détournement de fonds. La jeunesse, elle est là avec son immoralité, violence, consommation de drogue, sextape… Même des stars qui devraient être des modèles, nous livrent des contre-modèles. Comme pour dire qu’il y a un sévère problème de moralité sur lequel on doit se pencher et la philosophie est un lieu indiqué pour réfléchir sur les tares sociales.

Depuis l’année scolaire 2018-2019, les cours de philo sont dispensés dans les classes de 2nde littéraires. Que prévoit le programme de philo en 2nd ?

Le programme de philosophie en 2nd est une initiation à la philosophie, c’est-à dire cette discipline qui se propose d’étudier l’Homme. Parce que plus loin, la philosophie est une formation intégrale de l’Homme. On veut un Homme accompli, un homme qui s’insère dans sa société de manière harmonieuse, un homme qui comprend les valeurs et qui accouche les valeurs utiles à l’humanité. Alors, on ne peut donc pas commencer cette formation plus loin sans que l’apprenant ne sache qu’elle est même cette discipline qui se propose de le former entendu la philosophie. C’est pourquoi le programme de philosophie en 2nd repose essentiellement sur la connaissance même de cette discipline. C’est pourquoi on commence par la première leçon qui s’intitule définition de la philosophie, on continue avec l’objet, la méthode et l’origine de la philosophie, on s’en va avec l’importance du philosophe dans la Cité et on fait un peu l’histoire de la philosophie en s’intéressant à l’antiquité notamment la philosophie antique, car il faut qu’on aille aux fondements de cette discipline. Nous apprenons par la suite les méthodologies des dissertations où nous jetons déjà les bases des dissertations et commentaires textes philosophiques et les cours de logique. Logique c’est-à dire les règles d’un raisonnement cohérent et correct. A partir de là, nous faisons une base qui servira de socle pour mieux se lancer dans les classes futures qui sont la 1ère  et la Terminale.

Qu’est ce que la philo peut apporter dans la formation d’un élève ? Dans le développement d’un pays ?

 Dans un pays en développement, la philosophie apporte beaucoup de choses. La philosophie apporte déjà l’esprit critique qui est très important, parce que nos jeunes embarqués dans une mondialisation parfois qu’ils ne comprennent pas, dans les mœurs sociales ou même dans le déficit de connaissance, c’est-à dire l’ignorance, ces jeunes ont besoin d’être encadré. La philosophie en 2nd est une initiative très louable parce qu’il faut déjà que dès son entrée au second cycle, l’apprenant s’habitue aux idées qui gouvernent l’histoire de la pensée. A partir de là, il se sent un homme du monde, il se sent un homme zombi. Alors, si je dois résumer, qu’est-ce que la philosophie apporte à l’élève ? C’est ce que la philosophie apporte à tout homme. Comme disait Descartes « une nation est d’autant plus civilisée et polie que les hommes y philosophent mieux ». Nous sommes dans une culture qui doit apporter à terme, nous mener à des citoyens accomplis. La philosophie rentre dans les pleines missions de l’école, comme disait Louis Altusert, philosophe français, plaçait l’école dans ce qu’il appelait des appareils idéologiques de l’Etat. C’est à partir de l’école que l’Etat forme le type d’homme dont il a besoin pour les ambitions qu’il veut atteindre. Ce n’est plus un secret pour personne, nous voulons atteindre l’émergence à l’horizon 2035. Or, il n’y a pas d’émergence possible avec des ignorants, avec des analphabètes, avec des personnes qui ne comprennent pas le sens du monde que prônent les idées. La philosophie insère l’apprenant dans son pays, connaitre les valeurs, devenir un bon citoyen. Elle insère l’apprenant dans le monde et fait de lui un instrument de développement.

S’il faut faire un bilan de l’introduction de la philo en classe de 2nd. Trois ans après, quel serait le vôtre ?

Le bilan est positif parce que sur le plan des faits à l’école aujourd’hui, nous voyons des élèves qui peuvent s’exprimer mieux qu’auparavant. Un élève de 2nd ou 1ère prononce facilement des mots tels que le cogito, l’esprit critique quand bien même il ne les applique pas toujours. C’est déjà quelque chose de les connaitre. Les rapports nous reviennent des parents concernant leurs attitudes, même si on ne peut le nier, il y a toujours des brebis galeuses, ce bilan est bon. Notre rôle n’est pas seulement de faire que les élèves aient de bonnes notes en philosophie en vue de réussir aux examens et de passer en classe supérieure, mais aussi de changer leur comportement. Je leur ai dit et nous pouvons le voir au sein de l’établissement. Soyons patients, ce n’est que depuis 2019 que la mesure est en vigueur. Avec le temps, je pense que la société tout entière pourra faire le bilan de cette initiative et constater qu’elle était une initiative très louable. Il faudra davantage perpétuer et donner beaucoup d’autres écrans qui permettent à nos apprenants de se positionner comme des valeurs sur lesquelles nous pouvons compter.

Quels sont les coefficients de la philo, en 2nd, 1ère et Terminale ?

En classe de 2nd A, la philo a comme coefficient 2. Car, nous avons  deux heures de cours par semaine. En classe de 1ère A, nous avons 3 heures par semaine et donc coefficient 3. En classe de 1ère scientifique le coefficient est d’un. Et en classe de Terminale A, le coefficient reste le même comme dans l’ancien programme c’est-à dire coefficient 4 avec 4 heures par semaine. En Terminale C et D, la philo, c’est coefficient 2.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *