• +237 697 208 082
  • nadine.ndjomo@gmail.com
  • Yaoundé - Cameroun

Ngaoundéré : 9000 étudiants étrangers attendus à l’université

L’institution universitaire pourrait recevoir 35.000 apprenants cette année académique.

Par B.A

La 4e session extraordinaire du conseil d’administration de l’université de Ngaoundéré a eu lieu le 30 septembre dernier. Plusieurs sujets ont été abordés dont l’adoption du compte administratif 2020 et du compte de gestion de l’agent comptable. « Le budget de l’université de Ngaoundéré s’est équilibré en recettes et en dépenses à environ 9,4 milliards FCfa. Et les responsables de cette université ont effectivement déployé des efforts parce le montant des recouvrements se chiffre à environ 8 milliards ; ce qui représente un pourcentage de plus de 80%. Nous avons donc apprécié également la répartition de ces sommes ainsi recouvrées vers les différents postes importants de dépenses pour assurer l’objectif principal à atteindre en 2021, notamment une bonne formation de nos étudiants et surtout une formation adaptée à la demande du marché de l’emploi, l’adéquation entre la formation dispensée à nos étudiants et les emplois qu’ils espèrent avoir. En deuxième lieu, nous avons pris toutes les dispositions pour qu’on commence à réfléchir à un budget de fonctionnement et un budget d’investissement 2022 qui puisse redynamiser davantage les activités de l’université de Ngaoundéré. Vous avez dû constater que le campus s’est doté de nouveaux bâtiments imposants de différentes facultés de notre université, pour le bonheur du personnel enseignant, des étudiants et de nos partenaires », a fait savoir Abdoulaye Babalé, président du conseil d’administration (PCA) de l’université de Ngaoundéré.  

Le staff est prêt à 90%. « On est en train de défricher le campus et les enseignants et l’administration sont prêts à accueillir les étudiants. A la guérite, on est en train de faire un décor nouveau pour que les étudiants soient dans un environnement attrayant. Des dispositions sont aussi prises pour le respect des mesures barrières compte tenu de ce que la pandémie du Covid-19 sévit toujours », a indiqué le recteur Florence Uphie Chinje. Au menu de l’année académique 2021-2022, la continuité de la professionnalisation. L’innovation majeure de l’université, qui vient de la faculté des arts, lettres et sciences humaines, étant le lancement des départements de Communication et des arts.

« Un grand projet a récemment été signé avec le Minader et le Minepia à Ngaoundéré, sur la formation en pédagogie qui se fera à 80% à distance et 20% en présentiel. Nous attendons surtout le centre de développement du numérique qui est un don du chef de l’Etat. Nous avons fait, en outre, une sollicitation pour que les bandes passantes soient augmentées », a précisé le recteur. Ainsi se porte l’université de Ngaoundéré qui s’apprête à héberger cette année 35 000 étudiants dont 9 000 étrangers majoritairement Tchadiens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *