• +237 697 208 082
  • nadine.ndjomo@gmail.com
  • Yaoundé - Cameroun

Absentéisme et corruption : la colère de Laurent Serge Etoundi Ngoa

Pour venir à bout de ces maux, le ministre Camerounais de l’Education de base opte pour un redéploiement des enseignants.

Par Rose Nang et C.T

« Personne ne peut tolérer que son enfant  aille dans une école où il n’y a pas d’enseignants. Des gens recrutés par décision du chef de l’Etat doivent travailler. Ils ne peuvent pas gagner de l’argent sans le justifier. Il faut qu’on réduise au maximum ce type de comportement », a déclaré le 15 février 2022 à Yaoundé, Laurent Serge Etoundi Ngoa, ministre camerounais de l’Education de base, à l’occasion de la cérémonie d’ouverture de l’évaluation à mi-parcours de l’année scolaire  2021-2022 et de poursuivre : « ces dérives enregistrées sur le terrain ont éprouvé certains Camerounais. Ces derniers ont eu à écrire au chef de l’Etat ou encore au Premier ministre. Et rester sans rien faire ne serait pas une bonne posture.  Il était de bon ton qu’on puisse analyser tout acte d’indiscipline et prendre des mesures nécessaires pour que l’année 2021/2022 s’achève en beauté. C’est normal qu’on réalise un redéploiement du personnel à quelques mois des examens officiels.»

Sur le plan administratif, financier, pédagogique et sanitaire, le bilan, à date est plutôt positif. Mais un point noir, obscurcit ce tableau. C’est celui de l’indiscipline. Indiscipline, qui a pour conséquence : l’absentéisme, la corruption dans les écoles, le déficit d’enseignants et la baisse drastique des résultats des élèves.

Face au déficit d’enseignants et aux cas d’absentéisme à répétition, Laurent Serge Etoundi Ngoa annonce une descente de plusieurs délégations dans les 10 régions du Cameroun incessamment. Accompagnés des gouverneurs, les responsables du Minedub devront effectuer un redéploiement des effectifs sur place. Pour ceux ayant pris l’habitude de falsifier les cachets et la signature du ministre pour créer leurs établissements, ils vont répondre de leurs actes devant la justice.

Le thème choisi pour ces travaux était : « modernisation et résilience du système éducatif pour un enseignement de qualité et des apprentissages autonomes ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *