• +237 697 208 082
  • nadine.ndjomo@gmail.com
  • Yaoundé - Cameroun

Boko Haram : 67 écoles encore fermées dans l’Extrême-Nord

En 2014, elles étaient 124 dans cette région du Cameroun.

Par Nadine Ndjomo

La rentrée scolaire 2021/2022 a eu lieu le 6 septembre dernier au Cameroun. Sur les 19 904 écoles que comptent les enseignements maternels et primaires au Cameroun, d’après la synthèse des données clés de l’éducation de base par niveau d’enseignements et par ordre en 2019/2020, toutes n’ont pas ouvert leurs portes. C’est le cas dans la région de l’Extrême-Nord Cameroun. Là-bas, 67 écoles sont encore fermées. Deux écoles situées dans les localités de Zeleved et Krawa-Mafa, dans le département du Mayo-Tsanaga, ont été délocalisées dans l’arrondissement de Mayo-Moskota.

Le problème, apprend-on, les élèves et les enseignants des deux établissements ont été délocalisés parce que les deux postes militaires qui se trouvaient dans cette localité ont été levés. Les populations ont fui. Les déplacés se sont réfugiés à l’école publique de Mokosta. Conséquence, la reprise de l’école qui a eu lieu le 6 septembre sur toute l’étendue du territoire, a eu lieu dans ces deux écoles citées supra, le 13 septembre 2021.

Touchée et fragilisée par les exactions de la secte islamique Boko Haram depuis 2014, le fonctionnement du système éducatif dans cette partie du Cameroun, a été bouleversé. De nombreuses écoles ont été fermées. Notamment au niveau des enseignements périscolaires et primaires. Au départ, elles étaient 124.  En 2019 déjà, 73 l’étaient encore. Il s’agissait des collèges d’enseignements secondaires (Ces) d’Ashigaschia et de Zeleved situés dans le département du Mayo-Tsanaga. En 2018, au niveau du secondaire, seules quatre écoles étaient toujours fermées.

Et au ministère de l’Education de base, on disait attendre que la sécurité revient définitivement dans les différents départements pour rouvrir toutes les écoles. L’objectif étant de ne prendre aucun risque de perdre des élèves au cas où un autre «déséquilibré» ceint de bombes, venait à choisir une école comme cible et se faire exploser».  A la rentrée scolaire 2017/2018, 26 écoles ont rouvert. Au début de la rentrée 2018/2019, 23 autres ont pu ouvrir leurs portes.

Un projet de trois écoles encore fermées dans l’arrondissement de Koza,  département du Mayo-Sava est en marche, à en croire Oumarou Sanda Zoua, délégué régional de l’Education de base de l’Extrême-Nord. Des tractations sont en cours avec  le préfet dudit département et d’autres autorités administratives.  Trois départements sont concernés au premier chef par ce mal. Il s’agit du  Logone et Chari, Mayo Sava et Mayo Tsanaga.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *