• +237 697 208 082
  • nadine.ndjomo@gmail.com
  • Yaoundé - Cameroun

Ecole publique bilingue de Fomayum : 2 institutrices pour 6 salles de classe

Située dans le département du Koung-khi, région de l’Ouest Cameroun, elles ont été licenciées par le directeur.

Par Ali

Les élèves de l’école publique bilingue de Fomayum à Djebem, ne reçoivent pas les cours depuis le 3 janvier 2023. Et pour cause, les deux enseignantes qui dispensaient les enseignements dans cette école ont été licenciées le jour de la rentrée du deuxième trimestre. « Nous étions en classe, quand le directeur est venu nous annoncer que notre contrat est terminé. Il nous reproche le fait d’avoir dit au quartier que nous avions trois mois d’arriérés de salaire », confie  Edwide Moyopo, institutrice renvoyée. Quelques minutes plus tard, « le directeur a chassé les élèves en leur demandant de faire venir leurs parents », déclare Julienne Djuidje, présidente de l’Apee. Sauf qu’à leur arrivée, et plusieurs heures d’attente ; le directeur n’a pas pointé son nez.

Edwide Moyopo et sa collègue ont été recrutés par l’Apee. Jusqu’à leur éviction, elles tenaient à deux, six classes. La section d’initiation à la lecture (Sil), le cours préparatoire (Cp), le cours élémentaire un (Ce1) pour l’une ; et ce dans la même classe. Et les élèves du cours moyen un (Cm1) et ceux cours moyen deux (Cm2), pour l’autre. Dans une autre salle. Contacté, le directeur de l’école a refusé de s’exprimer.

Les parents inquiets, souhaitent que les cours reprennent. André Ngueptcheu, chef de ce village s’est dit prêt à payer les frais des vacations des deux institutrices. Et ce, bien que les élèves accusent ces dernières, ainsi que le directeur, de les envoyer au champ « couper du bois de chauffe, des champignons, du ndolé et des feuilles de Koki et d’arriver à l’école entre 9h30 et 10h. » C’est la seule école dans ce village.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *