• +237 697 208 082
  • nadine.ndjomo@gmail.com
  • Yaoundé - Cameroun

Cameroun: Le Pr Nta à Bitang nommé directeur adjoint de l’Esstic

C’est une décision du ministre camerounais de l’enseignement supérieur, Jacques Fame Ndongo.

Par N.N

C’est une nomination qui réjouit plus d’un à l’école supérieure des sciences et techniques de l’information et de la communication (Esstic), au Cameroun. Celle du Pr Jean Nta a Bitang, comme le nouveau directeur adjoint de cette école de formation en communication, par un arrête signé le 5 juillet dernier, du  Pr Jacques Fmes Ndongo, ministre de l’enseignement supérieur. « Le fait que le Pr Nta a été nommé comme directeur adjoint est une bonne chose. C’est une petite consécration certes. Il le fallait. Il était temps », se réjouit l’un de ses collègues. Le promu connait bien la maison. Chef du département de Presse Ecrite dans le même établissement, le nouveau directeur adjoint remplace le Pr Alice Nga Minkala, épouse Mouko, récemment nommée Directrice de cette école, en remplacement du Pr Laurent Charles Boyomo Assala, admis à faire valoir ses droits à la retraite.

Cameroun: Le Pr Nta à Bitang nommé directeur adjoint de l’Esstic

Journaliste et enseignant, c’est en 2015 qu’il a obtenu son doctorat, dont le thème portait  sur « Le journalisme au Cameroun : identité des pratiques et pratiques identitaires. Une sociologie des discours, des « carrières » et des territoires ». Vice-président de l’union des journalistes du Cameroun (UJC), maître de conférences, le Pr Jean Nta à Bitang va travailler avec le Pr Marie Marcelle Mpessa Mouangue, le nouveau chef de département de presse écrite, le Pr Diwouta, nouveau chef de département des enseignants généraux, le Dr Assomo, le nouveau secrétaire général.

L’arrêté du 5 juillet dernier n’a pas seulement fait des heureux à l’Esstic. Il a aussi permis à certains personnels, enseignants, de  changer de postes dans les universités. C’est le cas à Ngaoundéré, à l’université de Yaoundé 1 et 2, celles de Buéa et Bamenda. Et puis celles de Dschang, Douala et Maroua.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *