• +237 697 208 082
  • nadine.ndjomo@gmail.com
  • Yaoundé - Cameroun

Joseph Senzele et Roosvelt Djiagni : Finalistes du FMI Funds Challenges 2021

De nationalité congolaise et camerounaise, ces étudiants de l’Ensea représentent leur établissement à ce concours international.

Par N.N

Joseph Senzele et Roosvelt Djiagni,  élèves Ingénieurs des Travaux Statistiques (ITS) de l’école nationale supérieure de Statistique et d’Economie Appliquée d’Abidjan (Ensea), sont en final du concours FMI Funds Challenge 2021. Inscrits en 2ème année, les deux candidats  ont été soumis par le Fonds monétaire international (FMI) à la réalisation d’un diagnostic macroéconomique de l’économie brésilienne. Leur analyse a porté sur quatre axes qui sont les conditions économiques courantes, la politique monétaire, la politique fiscale ainsi que l’analyse de la vulnérabilité (risque) de l’économie face aux chocs endogènes et exogènes.

La pertinence de leur analyse leur à value de faire une présentation en ligne lors de l’assemblée annuelle du FMI, le 21 octobre 2021. Leur objectif était de défendre les couleurs de l’Ensea et de se doter des outils théoriques et pratiques nécessaires pour une analyse macroéconomique grâce au cours en ligne dispensé par l’Institut de Développement de Capacité du FMI ainsi que l’opportunité de se familiariser avec l’environnement analytique du FMI.

Le FMI Fund Challenge est un concours international. Il est destiné aux étudiants inscrits en premier cycle en économie ou dans une discipline apparentée. Cette édition a vu la participation  de plusieurs établissements. Les équipes sont composées de deux étudiants par établissement. Une date est arrêtée pour s’inscrire en ligne. Pour cette édition, la date était le 5 mai 2021. Tous les membres de l’équipe doivent avoir suivi le cours en ligne de l’ICD sur les diagnostics macroéconomiques (MDSx). Ce cours est offert aux participants à titre gratuit, mais ceux-ci doivent s’y inscrire séparément sur edX.  Les équipes finalistes ont ainsi l’occasion de rencontrer des dirigeants, des universitaires et des représentants d’organisations de la société civile du monde entier.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *