• +237 697 208 082
  • nadine.ndjomo@gmail.com
  • Yaoundé - Cameroun

Les élèves de cette localité ainsi que ceux d’Efok et Koudadeng étaient présents pour cette grand-messe.

Par Nadine Ndjomo

Fêter Noel, avant noël. Présenter ses vœux du nouvel an, par anticipation. C’est ce que les élèves des écoles catholiques des localités de Yemsoa, Efok et Koudadeng ont eu le plaisir d’expérimenter le 7 décembre 2022. En présence de leurs parents, encadrés par leurs enseignants, admirés et ovationnés par un auditoire enchanté, ils ont présenté leur savoir-faire artistique et culturelle. Ceci, à travers des sketches, récitals, des ballets aux sonorités modernes et traditionnelles. Un véritable régal ! Et que dire des tenues des danseurs…Elles contaient à chaque carré, à toutes les présentations, des histoires. Les unes, plus captivantes que d’autres.

Celles qui ont le plus marqué, raconte la genèse de « l’essani », ce rite traditionnel pratiqué chez le peuple béti, lors d’un deuil et de la localité de Yemsoa. Située dans le département de la Lekié, arrondissement d’Obala, région du Centre, Yemsoa est né grâce à la grande famille Mvog-kani. Installéedans une contrée, cette famille avait à sa tête, un homme. Grand comme un bâtiment. Il était aussi particulier, grâce à sa force et surtout sa sagesse. Il s’appelait « yem » ou « savoir » en langue littérale. Il avait le mérite de connaître tous les rouages de la tradition et de les conserver. De plus, il était considéré comme une tombe. Il gardait tous les secrets. Très apprécié, admiré par la population, celle-ci, pour lui rendre hommage, l’a surnommé « yem-souai », qui veut dire « savoir cacher ».

  Et un jour, des hommes blancs, qui faisaient le recensement, arrivèrent chez les Mvog-kani, ils leur demandèrent le nom de leur village. Ceux-ci répondirent : «Yem-souai ». Ne pouvant écrire ce terme tel que prononcé, les français écrivirent : « Yemsoa ». C’est ainsi qu’est né le village Yemsoa. Village qui a accueilli cette énième édition de la fête de noël en famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *